• Masters de Feu

Concours pyrotechniques : Comment les jurys évaluent les feux d’artifice ?

Vous voulez savoir comment sont départagés les participants aux grands concours de feux d’artifice? Pour que les coulisses de la pyrotechnie n’aient plus de secrets pour vous, cet article vous dévoile comment les jurys évaluent les shows. Voici sans plus attendre les critères de jugement utilisés pour noter les artificiers, que ce soit aux Masters de Feu ou dans les grands concours internationaux.



Des critères indispensables pour départager les shows pyrotechniques

Poésie dans le ciel, les feux d’artifice sont avant tout conçus pour déclencher une foule d’émotions chez les spectateurs ébahis, petits ou grands. Cela dit, puisqu’il faut bien désigner un vainqueur à chaque compétition internationale de pyrotechnie, des critères d’évaluation sont présentés aux jurys de chaque concours.

Indispensables, ces critères d’évaluation peuvent être plus ou moins objectifs, voire complètement liés au ressenti personnel. Quels qu’ils soient, le jury les a toujours en tête au moment où les premières comètes illuminent le ciel.

Les principaux critères d’évaluation des feux d’artifice

Chaque concours établit des critères d’évaluation qui sont transmis aux juges. Dans la plupart des cas, on retrouve des éléments plus ou moins incontournables :

  • Synchronisation : entre la bande-son et les feux d’artifice. Il s’agit d’évaluer le parfait timing entre la bande-son et le rythme des explosions dans le ciel.

  • Adéquation son/visuel : ici, on valorise la recherche d’effets visuels qui collent parfaitement à l’ambiance musicale, dans une alchimie qui parvient à interpeller le public.

  • Originalité des pièces pyrotechniques ou des tableaux dans leur ensemble. On peut valoriser leur qualité, leur complexité… Un critère de variété des couleurs peut parfois entrer en compte.

  • Esthétique générale : ce critère est plutôt de l’ordre du ressenti ; il s’agit d’évaluer l’appréciation de la conception pyromusicale dans son ensemble.

A partir des critères de base, chaque concours peut introduire d’autres éléments pour évaluer les feux d’artifice. Par exemple :

  • Respect du thème;

  • Choix des morceaux qui composent la bande-son ;

  • Bouquet final.

A partir de ces critères préétablis, chaque membre du jury décide ensuite de sa notation, à la manière d’un juge de patinage artistique… Pour départager les égalités, le président du jury peut enfin être muni d’un double vote – comme c’est le cas aux Masters de Feu.



Evaluation des feux d’artifice : l’œil des experts

Entre professionnels, le regard se porte tout naturellement sur l’aspect technique. Au-delà du show, les artificiers peuvent notamment valoriser la qualité et la propreté de l’installation sur la zone de tir. Les équipes mettent un point d’honneur à déployer un système de tir bien organisé, révélateur de la méticulosité des artificiers.

Sur le show en lui-même, les artificiers professionnels sont plus susceptibles de détecter ces petites erreurs qui échappent parfois au public. Par exemple, une comète d’une couleur différente des autres peut avoir été envoyée par erreur, comme une petite fausse note que seul un œil avisé pourra détecter…

En fin de compte, chacun peut se faire sa propre évaluation d’un feu d’artifice : ce qui importe le plus, ce sont les émotions et le plaisir pris à admirer le travail de précision des artificiers...


Pour en prendre plein la vue, rendez-vous le 21 septembre à l’hippodrome de Compiègne pour les Masters de Feu !